« Une peinture ?? la limite de l’abstraction, ou la r??alit?? n’est plus que sensation, impression, ??motion. Le geste, la rapidit??. « Je peins tr??s vite, et je d??truit beaucoup. Il serait temps que je commence ?? m’assagir ! » S’assagir signifie pour lui, freiner, retenir, maitriser le geste, parvenir ?? cette suggestion de l’espace et ?? cette savante simplicit?? dans lesquelles excellait Matisse ; et approchait la subtile, l’??clatante, la merveilleuse lumi??re de Bromard. » L’oeil – Pierre Brisset – 1983


« Un monde purement ??motionnel qui s’est substitu?? ?? la figuration initiale. ??bloui par tant de splendeurs, l’Artiste a peint son propre ??blouissement. » Le Monde – J.M DUNOYER 1983

« HUMAIR ne veut pas traduire litt??ralement la nature, il donne ?? voir des ??motions. » Centre culturel Suisse – Paris – Itin??raires Dessins. B.P. CRUCHET 1977


« Plus spontan??, mais aussi d??chir?? devant la nature, Michel HUMAIR se d??livre en interrogeant, en explorant avec fougue, avec passion, le paysage qu’il dilue et transpose. Peinture contrast??e, irrigu??e par une profonde sensibilit??. » – Nouvelles de France – Gaston DIEHL 1983


« L’artiste fait du non figuratif avec pour base la perception du monde sensible. » – Lausanne Galerie Planque – C.F.B 1984


« Michel HUMAIR, c’est l’??cart??lement entre le spontan?? et la structure. » Cimaise – Paule GAUTHIER


« La sensibilit?? de Michel HUMAIR est toute de violence et de d??licatesse, de pudeur et de g??n??rosit??, autant de qualit??s (ou de d??fauts) qui font vibrer ses toiles dans un espace de libert??. » – YOURI – Biblioth??que d’Ach??res – 2001